2020 verra-t-elle l’entrée en vigueur du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) ? On peut toujours rêver, l’espoir fait vivre. Et de la vie il en est évidemment question. Car ce que propose l’arme nucléaire depuis Hiroshima est tout simplement la suppression, la négation de la vie, sous toutes ses formes. Le réchauffement climatique aboutira aux mêmes conséquences léthales.

Juste une question de temps différencie les deux fléaux…

Quelques secondes pour l’arme atomique ; une à deux générations pour le réchauffement climatique. La responsabilité ? Collective et individuelle. Il convient donc de se battre sur deux fronts : celui de la suicidaire suractivité et surproduction humaine et celui visant à supprimer la menace nucléaire héritée de la guerre froide. Ce défi apparaît presque plus accessible que le premier… Il ne manque qu’une poignée de ratifications pour que le Traité d’interdiction des Armes Nucléaires entre en vigueur. Une poignée… Quels Etats auront ce courage ?

On y croit ? Jean-Marie Collin et Aurélie Buytaert de ICAN France en sont convaincus ! La Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires battra son plein les 14 et 15 février prochains à Paris, histoire de mobiliser autour des ratifications manquantes. Le CICR est bien entendu associé à cette injection de rappel.

Mais laissons Aurélie et Jean-Marie en parler :

Frédéric Joli